Grace Paik - Jaq Jaq Bird

Entretien avec Grace Paik de Jaq Jaq Bird

Grace Paik est artiste et fondatrice de la marque Jaq Jaq Bird dont le produit phare est un cahier de dessins ou de coloriages à la craie sans poussière. Ce super cahier est l’accessoire idéal pour les enfants lors d’un voyage, d’un dîner au restaurant, ou encore à la maison. Yoyo Mom a rencontré Grace et lui a posé quelques questions afin d’en savoir plus sur sa vie et sa marque …

Grace Paik Family

Est-ce que vous êtes maman ?
Oui, j’ai trois enfants. Deux fils âgés de 16 et 12 ans, et une fille de 14 ans.

Grace Paq & family

Quels sont les hauts et les bas liés à la ta vie de maman ?
Wow, question sérieuse. Je tiens à donner une réponse honnête parce que je veux que les lecteurs sachent à quel point c’est un combat de tous les jours pour moi : travailler depuis la maison est formidable pour plein de raisons, mais c’est aussi un challenge quotidien. Cela signifie que ton attention est constamment divisée. Préserver l’équilibre au sein de ma maison et de ma famille est un défi permanent. J’en arrive souvent à penser que c’est plus difficile de travailler de la maison lorsque les enfants sont là, que d’avoir un bureau à l’extérieur. Travailler à la maison en présence des enfants peut souvent leur donner l’impression que « Maman est là, mais elle est occupée et n’a pas de temps pour vous ». J’ai beau essayer de toutes mes forces, c’est si dur de cloisonner et mettre mon travail de côté lorsqu’ils rentrent de l’école chaque jour. Et, être à l’étranger, avec un si gros décalage horaire, rend les choses encore plus compliquées. Même si mes enfants se sont faits à ce jonglage et ont su faire preuve de beaucoup de patience au fil des ans… Je continue  à vivre mal le fait de ne pas pouvoir leur donner 100% de mon attention.

Un autre de mes combats personnels en tant que parent est la volonté que nous avons, mon mari et moi, de guider nos enfants en espérant qu’ils intègrent les valeurs que nous leur transmettons. Il leur arrive de dire ou faire des choses si contraires à nos principes que je me demande parfois s’ils comprennent la raison pour laquelle nous les leur enseignons. Je sais qu’ils ne voient pas les sacrifices que nous faisons pour eux. Bien souvent, ils prennent tout pour acquis. Je lutte vraiment dans ce domaine, surtout depuis qu’ils sont entrés dans l’adolescence.

PS : J’aime tant voir leurs yeux ébahis et l’expression de surprise sur leur visage lorsqu’ils découvrent quelque chose pour la toute première fois. Ils gardent cette innocence et cet émerveillement que nous adultes avons perdus. Je chéris les moments où je peux encore prendre mon fils de 16 ans dans les bras, et discuter de ses copains et du lycée, ou lorsque ma fille vient me confier ses incertitudes à propos de ses amies à l’école, ou encore quand mon fils de 12 ans pense que sa mère est plus forte que lui parce que j’arrive encore à le battre au bras de fer (mais plus pour longtemps !).

Ce qui vous inspire ou vous motive ? Où trouvez-vous votre inspiration ?
Ce qui me motive à être une meilleure personne ? Mon mari. C’est une denrée rare, mais j’ai la chance d’avoir un mariage heureux. Mon mari m’encourage sans cesse à être une meilleure mère, une meilleure épouse et amie. Nous pouvons parler pendant des heures sans jamais nous lasser l’un de l’autre. C’est drôle car nous n’avons rien en commun (je vous assure !), et malgré tout nous arrivons chacun à plonger dans l’univers de l’autre et à en tirer un grand bénéfice. Il est fan de sport, j’adore les concerts de musique classique ; il aime le bivouac et les activités en plein air, je préfère les hôtels 4 étoiles ; c’est un lève tôt, et moi un oiseau de nuit ; il aime les comédies dramatiques, je préfère les comédies tout court ; rien de tel que la sieste du dimanche, il n’en fait jamais. La liste est longue. Mais au fil des ans, nous avons découvert que nos différences faisaient notre richesse et celle de nos enfants. Oh, mais nous sommes tous les deux de bons vivants et adorons refaire le monde autour d’un bon repas !

Je trouve souvent mon inspiration pour Jaq Jaq Bird lorsque je voyage. J’aime faire l’expérience de nouvelles cultures, découvrir des langues que je ne connais pas et rencontrer de nouvelles personnes. Résider en Europe m’a ouvert les yeux sur un nouvel univers créatif pour Jaq Jaq Bird.

Grace Paik Family

Pour quoi et comment est-ce que Jaq Jaq Bird est né ?
J’ai rencontré mon mari dans le Café de ses parents lorsque je finissais mes études à Chicago. Il travaillait au Café pour les aider lorsque je suis entrée. Nous aurions pu nous croiser sans jamais nous rencontrer. Il servait dans l’Air Force, et se préparait pour sa prochaine mission en Corée. J’étais en route pour l’Angleterre pour commencer un PhD en théologie. Nous avons passé deux semaines ensemble, dans ce café, avant son départ pour la Corée. Nous nous voyions presque tous les jours et, de conversation en conversation, nous apprîmes à nous connaître. Il est parti, mais la conversation ne s’est jamais arrêtée. Et, 6 semaines après notre première rencontre, je le rejoignais en Corée !

Lorsque nous avons eu notre premier enfant 18 mois plus tard, j’avais désespérément besoin d’une échappée créative, quelque chose à faire dans la maison quand le bébé dormait et que mon mari était au travail. Alors je me suis amusée à confectionner des bavoirs et des sets de table en imaginant des motifs, pour mes enfants, et je me suis rendue compte que mes créations plaisaient aussi aux autres. 5 ans plus tard, alors que mon mari était basé au Pentagone, nous avons acheté un petit appartement dans Washington qui nécessitait beaucoup de travaux. Nous avons donc embauché un entrepreneur pour rénover la cuisine en priorité. C’était pendant ma troisième grossesse et la maison était censée être prête pour l’arrivée du bébé. Un soir d’octobre, nous reçûmes un appel du FBI nous informant que notre entrepreneur était un imposteur et qu’il était probablement parti avec tout notre argent. Nous lui avions donné toutes nos économies pour qu’il refasse notre maison ! Les ouvriers avaient entièrement rasé la cuisine et démonté notre système de ventilation, et ne sont jamais revenus. Sans argent pour embaucher quelqu’un d’autre, mon mari a entrepris de refaire la cuisine lui-même, petit à petit, mais nous sommes restés sans cuisine pendant 4 mois. Nous prenions tous nos repas à l’extérieur avec les trois enfants encore petits. C’est à ce moment-là que l’idée du set de table m’est venue. Mes enfants avaient l’habitude d’utiliser puis mettre en pièces les sets en papier dans les restaurants, ça ne leur prenait pas plus de 5 minutes. Alors j’ai décidé d’imaginer des sets de table durables avec un côté pour manger et un autre pour dessiner, sur un « tissu à craie ». Assez rapidement, les clients des restaurants où nous allions ont demandé où j’avais acheté mes « sets à colorier ». J’ai fini par en fabriquer une petite série pour les montrer aux boutiques du coin et, contre toute attente, ils ont été vendus immédiatement. Le Washington Post et le HGVT ont découvert mes produits dans l’une des boutiques et ont fini par en faire un article. A peine une semaine plus tard, l’histoire s’était répandue et nous avons reçu plus de 12000$ de commandes. Cela nous a apporté la somme nécessaire à la finition de nos travaux. Nous n’aurions jamais pensé que perdre notre cuisine et être contrains de manger dehors puisse donner vie à nos sets à craie et à Jaq Jaq Bird !

Jaq Jaq Bird

Quel est votre rêve pour Jaq Jaq Bird ? Comment vous vous projetez dans 5-10 ans ?
Nous sommes à la génération des réseaux sociaux, des jeux et de l’électronique, mais nous persistons à croire à la beauté durable, à la simplicité, et à la valeur d’une créativité  « débranchée ». Nous pensons que l’imaginaire et la création manuelle se nourrit et se développe en dehors des écrans et du digital. Ce qui veut dire que aimerions voir tous les foyers du monde posséder au moins 1 produit Jaq Jaq Bird, parce que cela signifierait que vos enfants sont alors capables de passer plus de temps à imaginer, dessiner, faire et penser, qu’à se tenir assis passivement devant un écran pour se distraire. Dans le futur, nous voyons Jaq Jaq Bird comme une entreprise mondiale, travaillant avec des librairies, des bibliothèques, des boutiques de loisirs créatifs, des écoles, des auteurs, des musées et des magasins de jouets, où nos produits seraient proposés à des clients pour qui l’imagination, l’éducation, l’art et la création sont des besoins fondamentaux. Ce sera LA marque du foyer et de la famille… Et plutôt dans 5 ans que 10 !

Jaq Jaq Bird Chalk Mat

Avez-vous des conseils, des astuces à donner aux enfants et aux parents qui ont envie d’acheter Jaq Jaq Bird ?
Pensez à nos produits comme à un outil d’éveil créatif et artistique, permettant la libre expression de l’imagination. Le Doodle it™, Color it ™ et les sets ont été conçus pour être la toile du jeune artiste en herbe qui vit à l’intérieur de chaque enfant ! Pas de limites, car la créativité n’en a pas. Le fait que sa création puisse s’effacer, lui permet de recommencer encore et encore, autant de fois qu’il le souhaite… Et, de façon plus pragmatique, nos produits sont souples, transportables et durables et donc tout à fait adaptés à nos vies nomades : nous prenons souvent le train, l’avion ou la voiture, mangeons dehors, passons du temps dans les salles d’attente, etc. Il est facile d’avoir un Doodle it™, Color it ™ à portée de main alors même que la seule option semble être la télévision. Facile de le sortir avant que la tentation de l’écran ne se fasse sentir. Avec les Butterstix®, vous pouvez expérimenter tout un tas de combinaisons de couleurs, il suffit de les mélanger avec un peu d’eau. Elles peuvent aussi servir de crayon de couleur sur du papier, ou même de pastels. Vous pouvez également les tailler pour un trait plus fin. Nos Butterstix® et nos chemins de table sont également parfaits pour des anniversaires d’enfants ou n’importe quelle occasion de se rassembler.

Y-a-t-il des artistes que vous préférez ? Qui travaillent à la craie ou des artistes en général ?
Qui travaillent à la craie : Dana Tanamachi. Son travail parle de lui-même, franc, direct, limpide. J’aime son travail institutionnel, la façon dont elle se sert de ses mains simplement pour écrire et dessiner sur des murs, des surfaces ou des toiles. C’est une puriste. Elle fait tant avec ses seules mains pour outil de travail. On peut voir ses empreintes dans tous ses travaux.

Dana Tanamachi

Artistes : Van Gogh. Mais il semble être aimé de tous ! Il attire des millions de gens dans les musées et les expositions. Il vend des millions de posters, de la papeterie, des tasses, des calendriers, etc. C’est aussi en partie pour ça que je l’aime tant. Il n’avait pas d’argent, mais de la passion. Il s’est fait tout seul, c’est un autodidacte. Il s’est appris lui-même à peindre. Il n’avait pas assez d’argent pour embaucher des modèles pour ses portraits alors il a fait le sien. C’est ça que j’aime chez lui. Il était si déterminé à apprendre, qu’il n’a pas eu peur de se dessiner lui-même. Cela en dit long sur une personne pour moi… Ne pas se laisser entraver par l’insécurité ou le manque d’argent. Dès son plus jeune âge, la vie ne lui a pas fait de cadeaux, entre ses problèmes de santé et ses excentricités personnelles. De son vivant, il n’a vendu que très peu de toiles. Les 900 et quelques autres n’ont pas été vendues et ne sont devenues célèbres qu’après sa mort. J’aime ses traits de pinceau : la texture de ses tournesols et de ses paysages, ses intenses portraits aux couleurs si émouvantes, comme peint à la brosse avec tant d’énergie que lorsqu’on les voit on sait immédiatement que c’est lui. Il y a quelque chose de très complexe dans son travail qui touche mon âme. C’est la même sensation qui m’enveloppe quand j’écoute les sonates pour piano de Beethoven ou les quartets de Dvorak. Cela m’émeut d’une manière si indescriptible que les mots ne suffisent pas.

Quels sont vos livres pour enfants préférés ?
Il y en a tellement ! Mais 2 sortent du lot : mon préféré d’entre tous c’est Harold et le crayon violet de Crockett Johnson. C’est l’histoire d’un petit garçon de 4 ans qui prend son crayon violet et dessine son monde. Harold marche dans la nuit, mais il n’y a pas de lune, alors il en dessine une, il veut marcher mais il n’a nulle part où aller, alors il dessine un chemin, il a besoin d’un lit pour dormir alors il en dessine un mais avec une fenêtre à côté. Pour moi, c’est le sens même de l’enfance. Les enfants aiment imaginer, faire semblant de vivre dans un autre monde qu’ils peuvent inventer de toutes pièces. Seul Harold a le pouvoir de créer un monde avec un simple crayon….ou une simple Butterstix ? 😉

Un autre livre que j’aime beaucoup appartient à la New York Review Children Collection. C’est un livre d’Esther Averill à propos d’un club de chats, et d’un chat noir en particulier appelé Jenny Linsky. Jenny Linsky est un chat noir qui porte une écharpe rouge. Jenny Linsky n’est pas un bon chat, mais pas un mauvais chat non plus. C’est un chat noir qui vous fait chavirer le cœur. Elle veut faire partie d’un groupe très sophistiqué de son quartier de Greenwich Village, appelé le Cat Club. Averill décrit en détail la personnalité de chaque chat, dont son frère Checkers qui a une petite balle rouge, et Pickles, le chat pompier avec son casque. J’ai une vidéo de mon fils de 4 ans me racontant cette histoire « de mémoire » parce que je la lui lisais si souvent. Ca me fait tellement plaisir de voir combien les enfants aiment les histoires de cette collection.
Favorite Children's Books

Quel est votre bestseller ?
Butterstix, our zero dust chalks and our Chalk Doodle it Books™.

Jaq Jaq Bird - Butterstix

Jaq Jaq Bird - Doodle It Books

Quels sont vos « must-haves » pour toute la famille ?
Il y a trois choses dont je ne peux pas me passer : le café, la bible et mon téléphone.

Le café, c’est mon carburant. J’ai un moulin mécanique, un broyeur, un doseur spécial pour mon café, et 2-3 machines que j’utilise régulièrement. Si vous demandez à mes enfants ce que maman veut pour Noël, ils savent que n’importe quel gadget pour le café me fera plaisir, et des grains ! La bible : elle nourrit mon âme et mon esprit, et me permet de rester en lien avec Dieu. Et, grâce à mon téléphone je suis connectée en permanence. Oui, je plaide coupable, je suis accroc à mon téléphone. Je prends souvent le prétexte du travail pour dire que c’est un mal nécessaire, mais je pense que c’est une excuse. Enfin, pas tout à fait, je crois quand même que je ne serais pas dessus 24h/24 et 7j/7 si ce n’était pour le travail, non vraiment !

Pour la famille: Avoir un dîner assis, tous ensemble autour d’une table presque tous les soirs est essentiel. Parce que ce sont des moments où nous pouvons tout laisser de côté et juste raconter notre journée. Mon mari pose la même question à chaque repas : quel a été le pire et le meilleur moment de votre journée ? Cela aide beaucoup mes enfants à s’ouvrir et à partager leurs joies et leurs peines.

Je dois avouer qu’avoir accès à Amazon US nous a sauvé la vie. J’ai beau me plaindre du fait qu’ils me prennent des parts de marché auprès de nos distributeurs indépendants, j’apprécie vraiment la praticité de leur politique d’envois des Etats-Unis vers l’Allemagne (les membres Premium bénéficient des envois gratuits). Le seul luxe auquel je n’ai pas accès c’est l’envoi express, le jour même ou en 2 jours. Cela prend 2 semaines, mais nous apprenons la patience… et c’est une vertu.

Beauté : Une boîte de teinture pour mes cheveux gris. Je deviens si vieille ! Des masques pour le visage dans des emballages individuels ( très pratique quand on voyage !) ! Je ne dors pas assez, et j’ai besoin de toute l’aide possible…

Ma marque de vêtements préférée : Sandro. J’aime la coupe, la qualité et la boutique à chaque fois que je viens à Paris.

Vous êtes basée en Allemagne et vous aller retourner vivre en Californie. Quels endroits conseillerez-vous en Allemagne et en Californie pour la famille ?
En Allemagne. Nous adorons la Bavière, près de l’Autriche et la région de Munich. Les paysages sont à couper le souffle. Faire de la randonnée au Philosophy Weg à Heidelberg. Au sommet on a une vue magnifique sur la ville et le Neckar. Après, on redescend et on déguste un vrai repas local avec de la Weissbier. J’aime aussi beaucoup la région frontalière entre la France et l’Allemagne, la Forêt Noire et l’Alsace, surtout à la saison des vendanges. Nous adorons ces petits villages pittoresques le long des vignes, c’est un endroit parfait pour les balades en famille ou entre amis. Je m’intéresse particulièrement à l’histoire des petits villages parce qu’ils sont le reflet de la culture locale, loin de l’apparat et de la prétention des destinations plus touristiques.

En Californie. Faire du golf à Half Moon Bay entre père et fils, randonner dans les Redwoods en famille, camper au bord du Lac Tahoe, et le parc de Yosemite. Mais j’aime aussi beaucoup me promener dans San Francisco avec des amis, partager un bon repas et du bon vin !  🙂

Merci Grace !

This post is also available in: Anglais

Check Also

A table ! Jacquet et La Belle Assiette

Connaissez-vous les Pains Jacquet ? Si j’ai bien compris, tous les Français connaissent cette marque …

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *